Louer un appartement à Tokyo – Décrypter une annonce immobilière

annonce immobiliere appartement tokyo se loger a tokyo

Avant de vous lancer dans la recherche de votre futur appartement ou maison, voici quelques astuces pour bien comprendre les annonces de location d’appartement ou de maison pour vous loger à Tokyo.

Décrypter une annonce immobilière

Tout d’abord la superficie : vous pourrez généralement lire sur les annonces 1DK, 1LDK, 2LDK etc…

  • L : Living-room ou salon
  • D : Dining-room ou salle à manger
  • K : Kitchen ou cuisine
  • 1R : studio

A Tokyo, salon et salle à manger forment souvent un seul et même espace. En fonction de l’aménagement et de la superficie de l’appartement la cuisine peut être une pièce à part ou simplement séparée par un bar. Dans ce cas-là on parlera de DK. Vous verrez parfois également apparaitre un S qui signifie Service Room.

Le chiffre devant les acronymes définie le nombre de pièce séparée du DK – LDK, c’est-à-dire le nombre de chambre. Un 1DK est un appartement qui possède une pièce en plus d’un espace cuisine salle à manger, soit l’équivalent d’un F2. Un 2LDK se compose d’un salon, salle à manger, cuisine, et de deux chambres, ainsi que d’une salle de bain séparée. 3LDK, trois chambres et ainsi de suite.

La superficie des pièces peut être affichée en m² mais également en Jo. Le Jo est l’indice de mesure d’un tatami environ 180 cm x 90 cm, soit 1,62 m². Une pièce mesurée en Jo n’est pas forcément une pièce dont le sol est recouvert de tatami. Aujourd’hui on trouve majoritairement des appartements avec un sol en moquette ou en parquet (flooring) et une pièce en tatami.

On dit :

  • Washitsu 和室 ou japanese style pour une pièce en tatami 
  • Yoshitsu 洋室ou western style pour une pièce en parquet ou en moquette

Une pièce de 4.5 J est donc une pièce mesurant quatre tatami et demi, soit 7,3m². A Tokyo, une chambre standard mesure en général 6J (9,7m²), ce qui est légèrement inférieur aux dimensions courantes en Occident.

L’année de construction du bien est également un critère important pour la location d’un appartement à Tokyo. En 1981, le Building Standard Act, a été déployé pour définir les normes antisismiques de construction. Il a été revu en 2000 pour améliorer encore les normes.  Généralement plus un bâtiment est récent, plus il sera proche des standards européens.

A noter : lorsqu’on visite un appartement ou une maison au Japon, même s’il n’est pas habité, il faut toujours se déchausser à l’entrée.

CD

Laisser un commentaire