Aoyama : d’adresses gourmandes en adresses insolites !

Le cimetière du quartier d'Aoyama à Tokyo
Le cimetière du quartier d'Aoyama à Tokyo © Vivre à Tokyo

On associe souvent le quartier de Aoyama à ses boutiques de luxe et à ses cafés à la mode. Mais c’est un raccourci un peu rapide car Aoyama, littéralement la montagne bleue, est d’abord un quartier résidentiel, calme et paisible. Les voisins se connaissent et fréquentent les bars, restaurants et boutiques, une vraie vie de quartier règne ici ! 

Chloé, co-gérante avec Guillaume du bar à vin apéro. , habite et travaille ici depuis 3 ans. Elle nous entraîne dans le dédale des ruelles de Aoyama, qu’elle aime tant pour une balade d’adresses gourmandes en adresses insolites.

A la découverte de Aoyama

apéro. WINE BAR&TABLE : une sélection de plus de 150 vins, accompagnée d’une cuisine française à base de produits bio, planches de charcuterie et fromages, dans une ambiance design et chaleureuse. Un brunch original le dimanche, à découvrir !

Natural House et Crayon House deux adresses voisines du quartier pour acheter  des produits bio à Tokyo.

apero. wine bar&table aoyama tokyo
apéro. WINE BAR&TABLE à Minami Aoyama (crédits photo : apéro. & VivreàTokyo.com)

Narukami : Idéal pour fêter une occasion ! Le chef japonais cuisine devant vous le menu unique du soir (plutôt cuisine fusion) dans cette salle de 8 à 10 personnes. Il sert ses plats dans une belle céramique japonaise.

Lunar Bar : un bar bossanova uniquement le soir. La terrasse sur le toit peut être privatisée pour un barbecue jusqu’à 30 personnes (3h – 5000 yens/personne)

O.V.E : le flagship de la marque Shimano leader mondial des dérailleurs de vélo. Un café très agréable pour le déjeuner au menu bento japonais bio. Divers événements sont organisés autour du cyclisme notamment au moment du Tour de France.

Cafca Bar : un bar à cocktail en sous-sol, comptoir en marbre, lumière tamisée c’est un peu l’antre de Dracula. Les cocktails sont servis dans des verres antiques chinés en France : Baccarat 18ème siècle etc… On ose à peine boire. 

Little Pool le café qui aime les propriétaires de chien, Aoyama, Visiter Tokyo et le Japon
Little Pool le café qui aime les propriétaires de chien, Aoyama, Tokyo © VivreàTokyo

Utsuwa Kaze : une boutique de vaisselles artisanales japonaises : porcelaine classique, céramique plus contemporaine, matériaux brutes… Le style varie régulièrement.

Little Pool : un café très mignon, sur place ou à emporter, et il y a même de quoi gâter son compagnon à quatre pattes : des cookies pour chien. 

Au coeur de Minami Aoyama

Miyota : une cantine japonaise de soba sur Aoyama dori. Ne vous laissez pas impressionner par la queue, c’est toujours très rapide.

Miyota restaurant de soba Aoyama dori tokyo
Restaurant Miyota sur Aoyama Dori, Tokyo © Vivre à Tokyo

Après ce crochet par Aoyama dori, la grande artère passante qui sépare Kita Aoyama (Nord) de Minami Aoyama (Sud), le bruit disparaît et nous voilà à nouveau au calme dans les petites rues.

Shimizu Yu : le sento ou bain public, bien rénové et assez grand. Il dispose de plusieurs types de bains dont des bains à jets de massage. Il est très fréquenté par les gens du quartier (460 yens l’entrée).

Torimikura : un restaurant japonais de Yakitori le soir, et pour le déjeuner des donburi .

Sunny Hills : le flagship de la marque taïwanaise, conçu par le célèbre architecte japonais Kengo Kuma s’inspire de la forme de l’ananas. Il est entièrement réalisé en cèdre japonais. Vous pouvez déguster gratuitement un thé accompagné du petit gâteau Sunnyhills à l’ananas.

Bell’Italia : le centre culturel italien de Tokyo, cours d’italien, de cuisine, de culture… et de nombreux événements toute l’année.

Pizza Slice : au sous-sol dans une ambiance New-Yorkaise, des pizzas à l’américaine : pour le déjeuner une part de pizza et une boisson pour 1000 yens.

Brasserie Holoholo : une bonne adresse après un concert au Blue Note car ils servent jusqu’à 2 heure du matin, du mardi au vendredi. Petite terrasse agréable.

Brasserie Holoholo, le repère des "couches tard" à Aoyama, Tokyo © Hélène Marbach
Brasserie Holoholo, le repère des “couches tard” dans les petites rue de Aoyama, Tokyo © Vivre à Tokyo

Qu’il fait bon : une pâtisserie japonaise dans un style très désuet, qui propose de très belles tartes aux fruits. 

Commune 2nd : c’est un mini village de stands, food trucks et un espace créatif. De nombreux événements artistiques et musicaux sont organisés le soir. Chloé nous recommande les bentos de Ikiba.

En direction du Musée Nezu

Nous débouchons sur la rue des boutiques de luxe, Prada, Comme des Garçons, Issey Miyake, Stella Mc Cartney etc… Une rue à l’architecture remarquable.

Yoku Moku : l’institution de la rue : fondé en 1969 Yoku Moku fabrique des cigarettes russes à offrir en omiyagé (cadeau). Un lieu très apprécié des japonais où ils viennent prendre le thé. La boutique et le salon de thé restaurant ne désemplissent jamais.   

yoku moku aoyama tokyo, Visiter Tokyo et le Japon
Yoku Moku, une bonne adresse à Aoyama pour acheter des omiyagé © Vivre à Tokyo

Intersect by Lexus : concept store de la marque automobile Lexus, ce café restaurant au look très design est typique du quartier : des marques diverses et variées ont ouvert leurs concept store dans Aoyama. Au rez-de-chaussée une présentation de Lexus et un bar, à l’étage un espace Lounge très agréable pour déjeuner.

Pour découvrir d’autres concept store automobile café dans Tokyo cliquez ici.

Figaro : une autre institution de la rue, Figaro se veut une brasserie parisienne traditionnelle.

800 degrés : Une grande salle et deux fours à pizza accueillent ceux qui sont tentés par une pizza.

Nezu Museum : Arrivé en bas de la rue, ce musée privé, dont le nouveau bâtiment a été conçu par Kengo Kuma, abrite les collections d’œuvres d’art japonaises et d’Asie orientale de Kaichiro Nezu, ainsi que des expositions temporaires. En outre, le musée Nezu est l’écrin d’un sublime jardin japonais, qui change de visage au gré des saisons. En face, deux bonnes adresses pour aller déjeuner en sortant du musée : le restaurant de tempura Miyakawa et Down the Stairs un restaurant bio qui propose un menu unique.

A lire également : Restaurants Vegan à Tokyo.

Du côté du cimetière de Aoyama

Puis, nous traversons le pont, une vue dégagée sur les grandes tours de Roppongi s’offre à nous. Et nous pénétrons dans le cimetière d’Aoyama. C’est un peu comme entrer dans un autre monde. Nous traversons le cimetière, les japonais du quartier aiment venir y pique-niquer pendant la saison des cerisiers en fleurs.

Ensuite, Chloé nous emmène dans son « adresse secrète », Chibaya un petit restaurant avec une terrasse noyée de verdure, dans une rue paisible qui borde le cimetière de Aoyama. Tenu par des japonaises, on sert ici les traditionnels lunch set : gyudon, curry japonais, poulet teriyaki …

chibaya restaurant terrasse cimetiere aoyama tokyo, visiter tokyo et le japon
Une  jolie terrasse au bord du cimetière de Aoyama, pour déjeuner à Tokyo © VivreàTokyo

Sushi sen : le chef propose des sushi type époque Edo : poisson mariné ou fumé. Très haut de gamme le soir, le menu du midi à 3000 yens est plus accessible pour découvrir cette spécialité.    

Tani : un restaurant français très classique avec nappe blanche et sommelier. La cuisine est très bonne.

Nous voici enfin de retour au cœur de Aoyama. Retrouvez toutes les adresses sur la carte ci-dessous.

Merci Chloé !

HM & CD

Retrouvez toutes nos infos et bons plans en vous abonnant à la Newsletter de Vivre à Tokyo ou en nous suivant sur Facebook et Instagram.

Téléchargez notre carte disponible hors connexion.

Nouveau : Téléchargez tous nos guides :

Laisser un commentaire