Okonomiyaki et Monjayaki à Tokyo

okonomiyaki et monjayaki tokyo

Okonomiyaki et Monjayaki plus communément appelé Monja, sont deux plats relativement similaires de la cuisine traditionnelle japonaise. Ce sont des plats peu coûteux. Ces deux recettes cousines sont originaires pour la première et plus connue du Kansaï (région d’Osaka) et pour la seconde du Kanto (région de Tokyo). Originalité japonaise : bien que vous soyez au restaurant vous cuisinerez vous-même votre plat, attablés autour d’une plaque de cuisson, une sorte de plancha, appelée teppan.

Les Okonomiyaki du Kansaï

L’okonomiyaki, emblème gastronomique d’Osaka et d’Hiroshima, est une sorte d’hybride entre le pancake et l’omelette. Le mot signifie : “vos ingrédients favoris” okonomi “grillés” yaki.

La pâte est réalisée avec une base de chou chinois râpé, de dashi et de farine, à laquelle on ajoute les ingrédients que l’on souhaite : poulpes, crevettes, tranches de lards grillés etc…

A la différence des okonomiyaki d’Osaka, on ajoute des pâtes dans ceux d’Hiroshima.

okonomiyaki et monjayaki copyright vivre a tokyo
Cuisson sur teppan © Vivre à Tokyo

Les Monja du Kanto

La recette du monjayaki est presque identique à celle de l’okonomiyaki. Cependant comme la pâte ne contient pas de farine, le résultat obtenu, même une fois cuit, reste assez liquide. Le monja se déguste souvent à même le teppan.

Mode d'emploi du Monja chez Sakuratei © Vivre à Tokyo
Mode d’emploi du Monja chez Sakuratei © Vivre à Tokyo

A lire également : Izakaya mode d’emploi

Où manger des Okonomiyaki et Monjayaki à Tokyo ?

Dans le quartier d’Harajuku : Sakuratei, juste à côté de la Design Festa Gallery, un lieu agréable pour apprendre à cuisiner des okonomiyaki et monjayaki : sélectionnez les ingrédients de votre choix puis suivez le mode d’emploi en anglais (cf. photo ci-dessus).

Pour explorer le quartier : Omotesando Harajuku, les incontournables en photo

Dans le quartier d’Asakusa : dans les ruelles d’Asakusa vous trouverez des restaurants aux devantures typiques offrant ses deux spécialités, notamment : Sometaro.

Pour trouver un dessert à Asakusa, consultez notre article avec des adresses allant du Melon pan à la glace au matcha.

Sometaro un restaurant d'okonomiyaki typique à Asakusa, Tokyo © Vivre à Tokyo
Sometaro un restaurant d’okonomiyaki typique à Asakusa, Tokyo © Vivre à Tokyo

Dans le quartier de Tsukishima : la “monja street” de Tokyo, cette île artificielle proche du marché de poisson de Tsukiji, compte plus d’une cinquantaine de restaurants de monjayaki. Déambulez dans la rue et choisissez une échoppe au hasard. C’est également une agréable promenade nocturne car fermée à la circulation le soir.

Dans le quartier de La Kagurazaka : Kurumi a une petite façade avec un présentoir de légumes, osez rentrer et régalez vous ! 

Dans la rue Kamiyamacho, le restaurant 広島お好み 鉄板でげ est également à recommander.

Astuce : Les monjayaki et les okonomiyaki sont égalements des plats servis lors des matsuri.

Voici également la recette pour faire des okonomiyaki chez vous. N’hésitez pas c’est très simple !

Retrouvez les adresses sur la carte ci-dessous.

HM&CD

Ne manquez rien de nos infos et bons plans en vous abonnant à la Newsletter de Vivre à Tokyo ou en nous suivant sur Facebook et Instagram.

Nouveau : Téléchargez nos guides : nos adresses préférées associées à des sites connus ou hors des sentiers battus

2 Commentaire
  • Emmanuelle

    Je recommande la rue à Tsukishima. Balade très agréable dans le quartier et nourriture bon marché. A noter que le monjayaki est un plat qui se partage (par exemple dans une table pour 4 personnes). On commence par commander le monjayaki de son choix (le plat coûte environ 1500 yens et peut nourrir 4 personnes). Et si on est affamé, on peut recommander.
    Le serveur ou la serveuse qui réalise la cuisson est impressionnant(e) de dextérité. C’est une expérience à vivre !

Laisser un commentaire