Sugamo, Harajuku des grands-mères en sous-vêtements rouges !

sugamo jizo dori Tokyo visiter Tokyo que faire à tokyo

On se rend dans le quartier de Sugamo pour plusieurs raisons, les nombreux commerces de la rue Jizo dori, le temple, et surtout le matsuri qui a lieu tous les jours se terminant en 4 : 4, 14 et 24.

Ce quartier, qui a conservé un aspect des plus traditionnels, est essentiellement fréquenté par des personnes âgées. En effet, c’est dans cette rue que sont vendus les sous-vêtements rouges. Mais pourquoi des sous-vêtements rouges ? Ce sont les femmes qui passé 60 ans choisissent cette couleur, symbole de longévité, pour se garantir une longue vie.

sous vetement rouges sugamo jizo dori tokyo visiter tokyo
Les sous-vêtements rouges des grand-mères japonaises, Sugamo © Vivre à Tokyo

Le temple Kogan-ji

A l’origine de la popularité de ce quartier, le temple Kogan-ji, qui se trouve à peu près à mi-parcours de la rue commerçante. Ce petit temple abrite la statue de Togenuki Jizo qui veille sur la santé de chacun. Togenuki signifie “retirer l’épine”. Après avoir fait la queue, chacun peut puiser l’eau de la fontaine, muni d’une petite serviette qui peut être achetée sur place. Avec celle-ci, on lave la partie du corps de la statue correspondante, afin d’effacer une douleur ou  une fatigue particulière.

La rue Jizo dori du quartier de Sugamo

A l’entrée de la rue, on est accueilli par la mascotte du quartier, le canard Sugamon. La coutume exige d’aller caresser le postérieur en peluche de l’animal en faisant un vœu pour se porter bonheur et succès en amour.

sugamo jizo dori tokyo mascotte sugamon visiter Tokyo
Le postérieur en peluche de Sugamon et son effigie sur la boite aux lettres © Vivre à Tokyo

Jizo dori est bordée par plus de 200 boutiques dont des artisans implantés depuis longtemps dans le quartier de Sugamo. Trois enseignes à ne pas manquer :

  • Goma fukudo spécialisée dans le sésame ou goma, nous vous recommandons les bouchés de sésame noir, un régal !
  • Oimoyasan Kochin qui fabrique des friandises à base de satsuma imo (patate douce).
  • La confiserie Kintaro-ame qui fabrique des bonbons depuis plus de 50 ans
sugamo jizo dori Tokyo visiter Tokyo que faire à tokyo
La confiserie Kintaro-ame Jizo dori – Sugamo © Vivre à Tokyo

Les jours en 4 de chaque mois, soit les 4, 14 et 24, un matsuri aux airs de grande braderies, se tient dans la Jizo-dori. Les marchands prennent possession de l’espace et la rue ne désemplie pas de la journée.  Les étales classiques de marché côtoient les stands des brocanteurs. C’est l’occasion de goûter à de nombreuses spécialités japonaises : le shio daïfuku, un mochi garni de pâte de haricots rouges et légèrement salé, typique du quartier de sugamo, les daigaku imo des frites de patates douces, ou encore les yakitori, okonomiyaki, et autres imagawayaki (sorte de gaufre à la pâte de haricots rouges).

Le musée des Kokeshi de Sugamo

Dans la rue Jizo dori on trouve également un petit musée des kokeshi , ces poupées en bois sculptées par des artisans du Tohoku (Nord du Japon). Plusieurs  fois par an des artisans viennent faire des démonstrations dans le musée (généralement en Novembre et en Juin)

Sugamo mérite définitivement son surnom de “Harajuku des grand-mères” !

Vous avez encore faim après avoir grignoté toutes ces spécialités japonaises ? Vous pouvez vous rendre chez Ottimo Kitchen, un délicieux restaurant Italien (au 5ème, dans la gare JR). Pour des tempura, arrêtez vous au

A lire également :

Merci à notre guide du jour,  Candice, de nous avoir fait visiter le quartier !

CD&HM

Retrouvez toutes nos infos et bons plans en vous abonnant à la Newsletter de Vivre à Tokyo ou en nous suivant sur Facebook et Instagram.

Téléchargez notre carte disponible hors connexion.

Nouveau : Téléchargez tous nos guides :

Astuce: Commandez votre pocket wifi

Laisser un commentaire