Tokyo et ses surprenantes statues

Tokyo et ses statues
Tokyo et ses statues © Pierre Mustière

Les quartiers oubliés par les parcours classiques des circuits touristiques sur Tokyo essaient tant bien que mal de surfer sur l’attrait des personnages plus ou moins célèbres de mangas pour attirer les visiteurs. Résultat, la ville est truffée, pour qui sait chercher, de statues de personnages, dans des lieux parfois improbables liés à leur genèse.

A la recherche des statues

Les amateurs de robots géants pourront commencer leur périple à Kami-Igusa, pour découvrir à la sortie de la gare un superbe monument en bronze à la gloire du RX-78, robot héros dans la série culte Gundam. Raison de la présence du monstre mécanique : les studios Sunrise, à l’origine de l’épopée futuriste, ont élu domicile à quelques mètres de la gare.

Plus au sud, quelques statues un peu plus discrètes de Sazae. Les aventures animées devancent, et de très, très loin, les Simpsons en tant que dessin animé le plus diffusé de l’histoire avec près de 6500 épisodes. Sazae et sa famille semblent se promener dans les tréfonds de Sakurashinmachi, un quartier hyper résidentiel de l’ouest tokyoïte d’un calme absolu en week-end, où se déroulent ses pérégrinations.

Les statues de Manga à Tokyo
Les statues de Manga à Tokyo © Pierre Mustière

Dans un style totalement différent, San’ya, l’un des endroits les moins en vue de la capitale, avec ses boutiques décrépies au bord de la faillite,aux devantures métalliques baissées et ses travailleurs journaliers vieillissants, héberge une statue de Joe, le boxeur rebelle d’Ashita no Joe. San’ya s’est modernisée depuis le bidonville de l’époque de Joe, mais le quartier demeure l’un des plus oppressants de la ville.

Plus à l’ouest, une bonne dizaine de statues du capitaine Tsubasa et ses coéquipiers footeux (connus en Français via le manga Olive et Tom) parsèment les environs de Yotsugi, où est né Takahashi Yoichi, leur créateur.

Finalement, à, à peine 2 km au nord, pour faire face aux voyous, les riverains de la gare de Kameari peuvent compter sur la douzaine de statues du policier Kankichi Ryotsu et ses (très) maladroits collègues autour de la gare de Kameari. Les aventures de Kankichi Ryotsu, alias Ryo, sont avec plus de 200 volumes le manga le plus volumineux jamais publié. Le manga se déroule au « poste de proximité du parc de Kameari ». Douche froide : il n’y a pas de poste de proximité à côté du parc en question…

Le livre “Tokyo Insolite et Secrète”

Les visiteurs un peu curieux doivent s’attendre à ces rencontres parfois surprenantes avec des statues de leurs personnages préférés. Pour en découvrir les sites, et bien d’autres endroits étonnants de la capitale nippone, Tokyo Insolite et Secrète par Pierre MUSTIERE est désormais disponible aux Editions Jonglez. Commandez le dès maintenant.

Le livre "Tokyo Insolite et Secrète"
Le livre “Tokyo Insolite et Secrète”

Cet article a été rédigé par  Pierre MUSTIERE, auteur de « Tokyo insolite et secrète » et guide.  Consulter son site internet.

Laisser un commentaire