Okayama : un weekend de trois jours

Le jardin Korakoen d'Okayama, visiter le Japon, expatriation à Tokyo
Le jardin Korakuen d'Okayama © Vivre à Tokyo

Située à environ trois heures et demi de Tokyo en shinkansen, la région de Okayama est idéale pour un weekend de trois jours. Différentes possibilités s’offrent à vous pour l’organiser. Nous avons sélectionné quelques sites à visiter et quelques adresses.

Okayama et son jardin

Le centre ville d’Okayama ne revêt pas d’intérêt particulier sauf si vous voulez faire un peu de shopping dans les centres commerciaux autour de la gare. La ville est néanmoins connue pour son jardin, un des plus beaux jardin japonais. Elle constitue également un très bon point de départ pour explorer la région et notamment les îles Naoshima, Teshima et Shodoshima.

Le jardin Korakuen se situe à 10 minutes en taxi ou 15 minutes en bus / tramway de la gare. Il est très agréable de s’y promener et de découvrir les différents éléments : maison de thé, étangs, lanternes… Les rizières donneront également un côté champêtre à la visite. Au bord de la rivière, la vue sur le château est remarquable.

Notre coup de coeur pour le déjeuner : Entre le jardin Korakuen et le château de Okayama (sortir par la porte Sud si vous êtes dans le jardin) vous trouverez deux restaurants (cuisine japonaise) surplombant la rivière, et dotés de jolies terrasses vue sur le chateau, très agréable pour déjeuner ou prendre un café.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site internet du jardin en français.

A Okayama, l’hôtel Mitsui Garden est tout à côté de la gare et parfait pour une étape.

La piste cyclable de la plaine Kibiji à Okayama

piste cyclable Kibiji, vélo au japon, visiter le japon, okayama
La carte de la piste cyclable Kibiji © Vivre à Tokyo

Si vous êtes un amateurs de vélo, la piste cyclable de la plaine Kibiji permet de passer un bon moment à la campagne. L’itinéraire de 17 km est très bien fléché et passe entre les champs de riz. Il est possible de s’arrêter dans les sanctuaires historiques de la région comme le sanctuaire Kibitsu.

La location de vélo ( 1000 yens/jour) peut s’effectuer à la gare de Soja (ligne JR Kibi ou ligneJR Hakubi depuis Okayama) ou à la gare de Bizen-ichinoyama (ligne JR Kibi). Dépaysement garanti !

Pour télécharger la brochure en anglais : cliquez ici

Pour des informations en français sur les sites touristiques de la plaine de Kibiji : cliquez ici

A lire également : La traversée en vélo de Shimanami Kaido

Kurashiki

kurashiki, visiter le japon
Kurashiki et ses canaux © Vivre à Tokyo

A 15 minutes de train, la ville de Kurashiki a un centre ville à dimension humaine. La promenade le long des canaux et dans les ruelles à l’architecture traditionnelle est agréable. Cette ancienne ville industrielle a fait du tourisme son axe de reconversion : de nombreux entrepôts sont transformés en musées : musée des beaux arts d’Ohara, où fut notamment exposé un tableau de Monet pour la première fois au Japon,  musée du jouet …

Avec des enfants, le petit musée Momotaro, la mascotte de la préfecture d’Okayama,  permettra de passer un bon moment : arriverez-vous à déjouer l’ensemble des trompe-l’oeil ? 

Astuce : loin d ‘être touristique, l’Outlet center de Okayama peut permettre de faire de bonnes affaires.

Pour se loger, Kurashiki dispose de quelques hotels et ryokans bien placés.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site internet de Kurashiki en français.

La poterie de Bizen 

Bizen est l’un des six styles de céramique japonaise et également un des plus anciens. La poterie de Bizen se caractérise par sa couleur rouge brun, l’absence d’émaillage et la cuisson dans un four traditionnel alimenté en pin. Chaque modèle est unique.

Le village de Imbe compte plus de 100 ateliers et galeries de potiers. Pour les découvrir il suffit de déambuler dans la rue Sanyo, bordée de maisons japonaises anciennes.

A l’étage de la gare de Imbe, on trouve une expo-vente de poteries des différents artisans de la région. N’hésitez pas à aller jetez un œil.

Pour vous rendre à Bizen : prendre la ligne JR Ako à la gare de Okayama et descendre à la gare de Imbe (environ 45 minutes)

Une adresse pour déjeuner : Kokoro Suchi 心寿司

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site internet de Imbe en français.

Le musée du sabre japonais de Bizen Osafune – Setouchi

japon, sabre, setouchi, vivre a tokyo
japon, sabre, setouchi, vivre a tokyo
japon, sabre, setouchi, vivre a tokyo

La ville de Setouchi est renommée pour la fabrication des sabres depuis 1000 ans.  Si vous êtes passionnés de sabre japonais, le musée d’Osafune est à intégrer dans votre programme. Deux salles d’exposition permettent de découvrir plusieurs sortes de sabres : des tachi, des katana et des tanto.

Un film avec des sous titres en français présent les techniques de fabrication.

Astuce : Tous les deuxième dimanche du mois, une démonstration de forgeage traditionnel tenu par des forgerons locaux a lieu dans la forge du musée à 11:00 et à 14:00.

Pour vous rendre à Osafune :  prendre la ligne JR Ako à la gare de Okayama et descendre à la gare de Osafune (environ 30 minutes) ou de Kagato (environ 35 minutes). Ensuite vous rejoindre le musée en taxi, à pied ( entre 20 et 30 minutes) ou en vélo depuis la gare d’Osafune à travers les rizières.

Se déplacer autour d’Okayama

Pour les horaires de trains, n’hésitez pas à consulter Hyperdia.

Découvrez plus de destinations weekends en cliquant ici.

CD&HM

Retrouvez toutes nos infos et bons plans en vous abonnant à la Newsletter de Vivre à Tokyo ou en nous suivant sur Facebook et Instagram.

Nouveau : Téléchargez notre carte disponible hors connexion.

Astuce: Commandez votre pocket wifi

Laisser un commentaire