Le jour où j’ai passé le JLPT à Tokyo

Les livres de préparation au JLPT, expatriation à Tokyo, visa etudiant, vivre a tokyo, vie a tokyo
Les livres de préparation au JLPT © Vivre à Tokyo

C’est plutôt détendue que je suis allée passer le JLPT niveau 4 au mois de décembre 2018. Ce n’était visiblement pas le cas de tout le monde. Pour moi, il faut dire qu’il s’agissait uniquement de tester mon niveau de japonais après deux ans et demi de cours et de pouvoir témoigner de cette expérience dans cet article. Il ne s’agissait pas comme pour certains de pouvoir justifier d’un niveau de langue pour travailler ou de valider un dossier de visa ou une entrée dans une université.  L’aventure a commencé au moment de l’inscription. Puis il a fallu se mettre sérieusement à apprendre les KANJI et enfin à faire des exercices similaires.

Comment s’inscrire au JLPT ?

Au Japon, il est possible de passer le test 2 fois dans l’année : en juillet et décembre.

Attention : il faut s’y prendre à l’avance  : les inscriptions se font généralement en avril pour la session de juillet et en septembre pour la session de décembre.

Les dates sont indiqués sur le site du “Japan Educational Exchange Services” (JEES) . C’est également sur ce site qu’il faut faire son inscription. En haut de la page, une rubrique “How to apply” vous indique la marche a suivre.

Il vous faudra d’abord vous créer un login (MyJPLT id) et vous pourrez ensuite procéder à l’inscription . Vous devrez renseigner vos nom, prénom, adresse, date de naissance et télécharger une photo d’identité (il vaut mieux qu’elle soit ressemblante car c’est la photo que l’examinateur aura dans son dossier le jour de l’examen pour valider votre participation). Vous devrez aussi payer vos frais d’inscription qui s’élèvent à 5 500 yens (montant en janvier 2018). Vous pouvez le faire  par visa, virement ou au combini.

Quelques semaines après votre inscription, vous recevrez un “voucher” par la poste avec toutes les informations pratiques (confirmation de la date, heure, centre d’examen). Le voucher est à conserver précieusement car il fait office de convocation et est indispensable le jour de l’examen.

Il y a des examens dans les 47 préfectures mais le lieu exact n’est confirmé qu’après inscription. Si vous habitez sur Tokyo, vous ne devriez pas avoir besoin d’aller très loin de chez vous. A noter, les centres d’examen sont différents selon le niveau que vous passez.

A lire également : comment lire une adresse japonaise ? 

Les outils pour préparer le JLPT

L’examen du JLPT se fait en trois parties :

  • du vocabulaire avec des phrases en kanji ( définition à trouver en hiragana) et des phrases en hiragana ( définition à trouver en kanji),
  • de la grammaire,
  • Un exercice d’écoute,
  • La durée des exercices varient un peu selon le niveau ( N1, N2, N3, N4, N5).

Plusieurs sites internet proposent des documents pour préparer l’examen et le site du JLPT propose des petits tests d’évaluation.

Des livres sont également en vente avec des exercices types par niveau. Comme tout examen, avoir fait des exercices types vous aidera le jour J.

Voici quelques liens utiles :

A lire également :

Le jour de l’examen

Le jour de l’examen le challenge commence par trouver sa salle et sa table en fonction de son numéro.  Prévoir de bien arriver en avance car les portes ferment à l’heure et ensuite il n’est plus possible de pénétrer dans la salle d’examen.

Sur la table, vous n’avez droit qu’à un crayon gris, une gomme et un taille crayon.

La convocation et le matériel pour le JLPT, vie à Tokyo
La convocation et le matériel pour le JLPT © Vivre à Tokyo

L’examen dure quatre heures mais énormément de temps est consacré aux protocoles des examens (contrôle des présences, ramassage et comptage des copies…).

Un conseil : pour la dernière partie, il faut s’efforcer d’être bien concentré sur chaque écoute et de ne pas penser à l écoute précédente.

HM

Ne manquez rien de nos infos et bons plans en vous abonnant à la Newsletter de Vivre à Tokyo ou en nous suivant sur Facebook et Instagram.

Laisser un commentaire