Etre auto-entrepreneur au Japon : le kojin jigyo

Etre auto entrepreneurs au Japon, Travailler à Tokyo
© Fédération des auto-entrepreneurs

Démarrer une activité d’auto-entrepreneur ou freelance au Japon est une démarche administrative très simple. Simple dans sa déclaration de création, simple dans le suivi de ses comptes. Cela s’appelle un Kojin Jigyo ( 個人事業).

La création d’un KOJIN JIGYO

La déclaration d’une entreprise avec un statut d’auto-entrepreneur au Japon se fait au bureau des taxes 税事務所 zeijimusho de votre quartier de résidence à Tokyo.

Cette démarche est gratuite et ne dépend pas de vos revenus. Elle est à faire au maximum deux mois après l’émission de votre première facture.

A noter : cette démarche n’a pas de lien avec votre statut et votre visa. Si vous avez un visa ” dependant”, il faudra au préalable demander aux services de l’immigration une autorisation de travail.

A lire également : Travailler au Japon avec un dependant visa.

Le suivi comptable

Le suivi comptable d’un KOJIN JIGYO est basé sur la liste des revenus et la liste des dépenses. Il s’agit alors de suivre toutes les dépenses qui sont nécessaires à votre activité ou en lien (frais de transports, déjeuners, achat de matériel informatique…).

En effet, chaque année, entre les mois de février et mars, il faudra remplir la déclaration des taxes et indiquer le bilan de votre activité.

Pour vous aider à compléter ce document, nous avons écrit dans un autre article la procédure à suivre.

Les limites du statut de KOJIN JIGYO

Ce statut ne convient que si vous travaillez seul. Si votre activité grandit, il faudra alors changer de statut et utiliser par exemple une Kabushiki Kaisha (株式会社).

Le statut de Kojin jigyo ne donne pas non plus accès à un VISA de résidence au Japon.

Où trouver de l’aide ?

Si vous avez un doute sur la pertinence de votre projet au Japon, la CCIFJ a mis en place un service qui a pour objectif de faciliter l’installation des nouveaux entrepreneurs et vous propose de présenter votre projet au comité entrepreneurs. A noter : cette démarche est gratuite.

Si vous êtes une femme, vous pouvez également contacter l’association Femmes Actives Japon qui a mis en place un club Entrepreneures.

Enfin, l’association France Freelance Japon rassemble des travailleurs indépendants du réseau franco-japonais.

HM

Retrouvez toutes nos infos et bons plans en vous abonnant à la Newsletter de Vivre à Tokyo ou en nous suivant sur Facebook et Instagram.

Nouveau : Téléchargez tous nos guides :

3 Commentaire
  • thomas

    Merci pour cette article.
    Partant bientôt pour le japon avec un visa vacance travail je voudrais créer une boutique de e commerce pour des clients Français. Le statut de kojin jigyo est compatible avec le visa vacance travail ? Egalement pour les banques japonaises y a t’il des choses spécifiques a faire ?

  • Lionel Dersot

    Merci d’ajouter sur cette page une mention du réseau Freelance France Japon qui existe depuis 2008 et qui fédère depuis Tokyo les indépendants et les micro-entrepreneurs. freelancefrancejapon.org

Laisser un commentaire