Mejiro : les étapes incontournables du quartier

Le sanctuaire Takei Inari, Ikebukuro, Visiter Tokyo
Le sanctuaire Takei Inari, Ikebukuro © Vivre à Tokyo

Partir à la découverte d’un quartier avec une de ses habitantes est toujours le meilleur moyen de s’imprégner de son ambiance et de découvrir les bonnes adresses. C’est Marie-Laure qui m’a guidé ce jour là en vélo. A Mejiro, tout commence autour de la gare desservie uniquement par la ligne Yamanote. C’est une des plus petites gares de Tokyo avec un quai central seulement. Ici, impossible de passer à côté des différentes étapes culinaires. Mais ce quartier a également quelques autres pépites.

Les étapes culinaires de Mejiro

Une fois sortis de la gare, pendre à gauche. Il faut descendre un escalier pour découvrir la cave Mejiro Tanakaya en sous-sol. Vous serez impressionnés par le nombre de bouteilles de vins français.

Marie-Laure m’indique ensuite, en traversant Mejiro Dori, la pâtisserie Aigre Douce, d’où l’on ne ressort pas les mains vides.

A lire également : les pâtisserie “à la française” à Tokyo

Si vous prenez à droite en sortant de la gare, un  centre commercial : Trad Mejiro, accueille quelques restaurants et un supermarché Queen’s Isetan très pratique pour faire quelques courses d’épicerie fine ou à emporter chez le traiteur.

Le jardin d’Edo de Mejiro, calme et tranquillité en plein coeur de ville

En pénétrant dans les ruelles du quartier, nous arrivons devant le jardin de Mejiro, un jardin datant de l’époque Edo ( 1600 – 1867). Il reprend chaque élément de ce type de jardin :  un grand bassin au centre, un chemin de pierre au pied d’une cascade et une maison de thé. Érables et cerisiers assurent de très beaux panoramas en automne comme au printemps.

A la recherche d’autres jardins à Tokyo, cliquer ici.

Le jardin de l'époque Edo Mejiro Teien, Vivre à Tokyo
Le jardin de l’époque Edo Mejiro Teien © Vivre à Tokyo

Le magasin de recyclage Shinjuku Hiroshi

Après avoir pédaler quelques centaines de mètres supplémentaires sur Mejiro Dori et tourné à droite au niveau du boulevard Yamate Dori, nous voici devant le magasin Shinjuku Hiroshi.  Une vraie caverne d’Ali baba pour tous ceux qui viennent juste de s’installer à Tokyo et qui cherchent de bonnes affaires : électroménager, meubles, vaisselle…

Oublié le rangement si soigné des japonais, il faut faire rentrer tous ces objets d’occasion à l’intérieur. Les étagères débordent. Il ne faut pas hésiter à s’enfoncer dans le magasin ainsi qu’à monter à l’étage pour faire des découvertes. Le plus impressionnant : les boîtes de cadeau de mariage soigneusement empilées avec à l’intérieur de très jolis vêtements japonais traditionnels, probablement moins utilisés de nos jours… Sans compter la vaisselle qui parfois tient dans un équilibre des plus fragile.

Un magasin très utile à Mejiro, Shinjuku Hiroshi, S'installer à Tokyo
Un équilibre précaire au magasin Shinjuku Hiroshi et pleins de découvertes © Vivre à Tokyo

Le temple Kishimojindo et le sanctuaire Takei Inari

En revenant vers Ikebukuro, de l’autre côté des voies de chemin de fer Seibu et JR Yamanote, nous arrivons dans un ensemble de temples. Nous nous arrêtons au temple Kishimonjindo. Vestige d’un autre temps, un deuxième sanctuaire se trouve également à proximité. Les torii rouges sont impressionnants.

Pour se restaurer après toutes ces découvertes, nous rejoignons le café Farm to Park Racines et sa magnifique esplanade.

Farm to Parc Racines d'Ikebukuro, Vivre à Tokyo, café à tokyo
Farm to Parc Racines d’Ikebukuro © Vivre à Tokyo

HM

Retrouvez toutes nos infos et bons plans en vous abonnant à la Newsletter de Vivre à Tokyo ou en nous suivant sur Facebook et Instagram.

Téléchargez notre carte disponible hors connexion.

Nouveau : Téléchargez tous nos guides :

Astuce: Commandez votre pocket wifi

Laisser un commentaire