Ma rencontre avec Kiro Melo à Tokyo !

Les pinguins de Kiro melo, expatriation à tokyo, art à tokyo
Les pinguins © KIRO.MELO
Ce jour là, je m’étais inscrite à l’atelier de papier washi du musée Ozu. Quelle surprise quand nous avons vu arriver une autre française pour réaliser cet atelier avec nous ! L’artiste Kiro Melo était justement de passage à Tokyo pour faire la promotion de son travail. Nous lui avons donc posé quelques questions.

Kiro Melo, est-ce que vous êtes souvent de passage à Tokyo ?

 J’ai la chance de venir au Japon tous les ans depuis 2011. En effet, en 2010, alors que j’exposais au GMAC (grand marché d’art contemporain, place de la Bastille à Paris), deux Japonais sont passés sur mon stand et ont adoré mes productions. Le troisième jour ils m’ont proposé d’acheter mon stand, mon stock et de m’inviter au Japon pour dédicacer mes œuvres. Cette rencontre à changer ma vie.

Le Kinkaku-ji, Kyoto, visiter le Japon, art à tokyo
Le Kinkaku-ji, Kyoto © KIRO.MELO

Vous avez donc des fans à Tokyo et au Japon  ?

Dès le premier voyage, ça a été magique, d’abord parce que je rêvais de découvrir le Japon et puis parce que j’ai appris à connaître les Japonais et ils m’ont accueillie à bras ouverts !

Chaque année, j’effectue des dédicaces dans les Grands magasins où mon client a un corner ! Les fans me racontent leur mariage, puis j’ai fait la connaissance du premier enfant, du 2e et parfois même du 3e. Mes illustrations sont pour certains leur cadeau de mariage depuis plusieurs années, même 60 ans de mariage. Une lycéenne sèche les cours chaque année pour venir chercher son cadeau d’anniversaire. Une autre me fait la surprise d’être à Nagoya et me suit à Kyoto pour me faire la surprise . Une autre encore vient avec son chien tous les ans et me couvre de cadeaux…Mais ma fan numéro un est incroyable:  elle a à ce jour 230 œuvres. Les fans Japonais sont extraordinaires par leur gentillesse, leurs attentions et l’amour qu’ils me donnent. Je rentre toujours gonflée à bloc.

Mais revenons sur votre travail ?

Je suis peintre et illustratrice. Vous pouvez d’ailleurs découvrir mon travail sur le site kiromelo.com.
Kimono, vivre à tokyo, expatriation à tokyo
Kimono © KIRO.MELO

Votre rencontre avec le Japon et les japonais vous a-t-elle inspiré ?

Oh que oui !!! Je fais des illustrations en m’inspirant des ramen, des kokeshis, des tanukis, des darumas, des onsen, de Yokohama, de Okinawa, de Tokyo bien sûr et du mont Fuji san.

Certaines illustrations sont sur du papier washi ?

Je commence en effet les illustrations sur papier washi. En réalité,  cela fait déjà un an que je peins sur du papier washi des kimonos, des yukatas, des jinbei, des haori, des homongi et des fauteuils Luxembourg, Thonet ou Hermès.

Avez-vous des contacts avec des artistes japonais comme Tomonori Taniguchi  ?

Il travaille avec la même société Art Print Japan. Je lui ai proposé d’exposer au Salon des Beaux Arts, ce sera peut-être pour cette année. Comme je suis bénévole et présidente de la section Dessin et Illustration au Salon des Beaux Arts organisé par la Société Nationale des Beaux Arts, je suis toujours à la recherche de nouveaux artistes pour le salon, illustrateur ou non. Je rencontre donc régulièrement de nouveaux artistes et revois avec plaisir ceux qui ont déjà exposé. La liste s’allongeant chaque année, j’ai toujours plus de copains à voir, j’adore !

Et pour terminer, avez-vous une ou deux adresses ” coup de coeur” à nous donner ?

Des adresses, j’en ai plein. Citons ici le monde merveilleux des magasins Tokyu Hands, le musée D47 qui exposent des créations des 47 préfectures et son magasin et enfin l’Illustre Galerie Le Monde entre Harajuku et Shibuya.

HM

Laisser un commentaire