Le « Dictionnaire Clemenceau » présenté à Tokyo par Matthieu Séguéla

Présentation du dictionnaire Clémenceau à Tokyo, Vivre à Tokyo
© CNRS editions

Matthieu Séguéla présentera le « Dictionnaire Clemenceau » dont il est un des co-auteurs à la librairie Rive Gauche de l’Institut Français à Tokyo vendredi 19 janvier 2018 à partir de 18 h. Voici quelques éléments pour remettre dans ce contexte cet événement à ne pas manquer. 

2018,” l’ année Clémenceau”

L’année 2018 sera l’année de commémorations importantes. Au Japon il s’agit de l’aniversaire de la mise en place de l’ère Meiji en 1868 et en France l’année du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. le Président de la République a également décidé de faire de l’année 2018 ” l’année Clémenceau”. 

Spécialiste de ce personnage historique, Matthieu Séguéla a participé à la rédaction du Dictionnaire Clemenceau paru aux éditions Robert Laffont qui révèle les innombrables facettes d’un personnage à la destinée hors du commun. Cet ouvrage permet aussi de mieux comprendre l’action d’un homme d’État qui occupe une place de premier plan dans l’histoire de notre pays et dans la relation franco-japonaise.

Voici en quelques mots ce qui a passionné Matthieu Séguéla lors de l’élaboration de ce dictionnaire :

Mathieu Séguéla, Vivre à Tokyo
Matthieu Séguéla, historien et conférencier

” Ce qui m’a intéressé dans l’élaboration de ce dictionnaire c’est la possibilité de réunir sur Georges Clemenceau et son époque les informations historiques les plus exactes et les plus complètes. Trop souvent, la légende et les préjugés transmettent des idées fausses sur la personnalité et l’action d’un homme d’Etat. Avec d’autres historiens, nous avons fait en sorte qu’aucun domaine de l’oeuvre de Clemenceau ne soit oublié dans ce livre. Pour ma part, j’ai développé certaines parties liées à la diplomatie, à l’art et à l’Asie. “

Clémenceau et le Japon

On croyait tout savoir de Georges Clemenceau : les combats du député anticolonialiste et du journaliste dreyfusard, les convictions du sénateur radical et du « premier flic de France », la ténacité du « Père la Victoire». Il manque pourtant une facette à cet homme exceptionnel : celle de l’orientaliste habité par la tentation du Japon. Nourri d’archives inédites, le livre de Matthieu Séguéla “ Clemenceau ou la tentation du Japon ” nous invite à découvrir ce Clemenceau méconnu.

Le Japon de Clemenceau est foisonnant. Il est fait d’amitié avec ses deux alter ego, le prince Saionji et le peintre Monet. Il est empreint de bouddhisme et d’esthétisme avec sa grande collection d’art japonais. Il est fait d’admiration pour le modèle de modernisation qu’il offre à la vieille Asie. Ce Japon, Clemenceau le défend dans ses journaux, l’associe à sa diplomatie d’entente en 1907, se bat pour faire venir son armée dans l’Europe déchirée par la Première Guerre mondiale.

Mais le Tigre était un visionnaire : une fois la paix revenue, il sera le premier à s’interroger sur les dangers de l’impérialisme du Japon dont il reste toutefois l’ami.

Réserver l’ouvrage

Ouvrage Le Dictionnaire Clemenceau, Vivre Tokyo

Si vous souhaitez réserver l’ouvrage ” Dictionnaire Clemenceau “, sous la direction de Sylvie Brodziak et Samuel Tomeï, préface Jean-Noël Jeanneney, 736 p. (Prix : 5 000 yens), n’hésitez pas à contacter la librairie Omeisha.

Pour en savoir plus , vous pouvez également consulter la présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur

HM

Laisser un commentaire