Escapade dans les îles Goto

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Vivre à Tokyo

Lorsque j’avais visité la cathédrale Oura à Nagasaki, j’avais été très impressionnée par les photos des églises isolées des îles Goto.  Nous avions donc décidé d’en savoir plus cette année et avons profité d’un séjour à Nagasaki pour visiter les îles Goto, des îles chargées d’histoire aujourd’hui très paisibles.

Voici un article sous forme de reportage photo.

Un peu d’histoire

Lorsque le shogunat a décidé de fermer le Japon au christianisme, les chrétiens cachés ont continué un ensemble de pratiques religieuses spécifiques et continué de vivre leur foi sous des formes variées. Initialement installé en majorité à Sotome, certains habitants des villages ont commencé à émigrer vers les îles Goto et des zones éloignées vers la fin du XVIIIe siècle.  A la fin de l’interdiction du christianisme, trois groupes se formèrent au sein des chrétiens cachés : “Ceux qui acceptèrent de nouveau le catholicisme sous la conduite des missionnaires et rejoignirent l’Église catholique, ceux qui poursuivirent les pratiques cultivées durant la très longue période de l’interdiction (les Kakure kirishitan), et enfin ceux qui décidèrent de se convertir au bouddhisme ou à la religion shinto. De modestes églises ont été construites dans les villages où les habitants ont décidé de rejoindre le catholicisme.” explique le site internet du dossier Unesco. En effet, ces sites chrétiens cachés ont été classées à l’UNESCO en 2018.

L’ île de Goto

Un tour de l’île en voiture permet de découvrir plusieurs églises, un cimetière chrétien et une belle plage. Aucun des sites n’est classé à l’Unesco mais ils n’en sont pas moins impressionnants.

L’église Dozaki

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Vivre à Tokyo

Cette église gothique construite en 1908 est aujourd’hui un musée.

Astuce : chaque église a un tampon. Vous pouvez acheter au musée le carnet qui rassemble l’ensemble des tampons des sites des îles. Une bonne motivation pour les enfants !

Le cimetière de Fuchinomoto

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Vivre à Tokyo

Les tombes se trouvent dans un site très isolé, face à la mer.

La plage de Takahama

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Vivre à Tokyo

En chemin, un arrêt à la plage permet de faire une pause balnéaire !

Le phare d’Osezaki

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Vivre à Tokyo

Le chemin est fléché depuis le parking de l’observatoire d’Osezaki. Le phare d’Osezaki est situé en contrebas de la colline : la vue sur les falaises est splendide !

L’église Imochiura Lourdes

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Vivre à Tokyo

Au pied de l’observatoire, vous serez surpris de trouver une statue de Marie à l’arrière de l’église Imochiura Lourdes.

L’île de Naru

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Vivre à Tokyo

A moins d’une heure de bateau de Fukue se trouve l’île de Naru. Nous avons eu la chance de visiter l’église Egami car un guide était présent à notre arrivée. Véritable coup de coeur, cette église de style romane  a été construite par l’architecte japonais Yosuke Tetsukawa.

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Site internet UNESCO – http://kirishitan.jp/fr

Sur celle île vous pouvez également fabriquer un collier en perles d’huitres ( Taga Pearl – 0959642651).

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Vivre à Tokyo

Informations pratiques

Accès

L’île de Goto sont accessibles depuis le port de Nagasaki en ferry ou en jetfoil.

Astuce : Horaires des bateaux assurant la liaison entre Nagasaki, Sasebo et les îles

A lire également :

Où loger ? 

La ville principale est Fukue. Elle abrite plusieurs hôtels et guesthouses. Lors de notre séjour, nous étions descendus à l’hôtel Tsubaki qui comporte des chambres confortables et un restaurant italien ouvert pour le déjeuner et le dîner.

Où déjeuner et dîner ? 

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Vivre à Tokyo

Dans l’île nous n’avions pas vraiment trouvé de restaurants et avions opté pour un pique nique. Pour le soir, la ville comporte plusieurs izakaya. Le restaurant Shinsei propose des menus copieux.

Les îles Shinkamigoto

Après l’île de Fukue et par exemple avant de rejoindre l’île d’Ojika, vous pouvez prévoir un stop à Nakadorijima. Ici plages et visites d’églises cachées sont également au programme.

Idée balade en vélo : Aller retour Nanamego – église de Kashiragashima

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© Vivre à Tokyo

Cette balade offre des panoramas à couper le souffle et permet d’aller découvrir l’église cachée Kashiragashima avec son cimetière face à la mer classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

La belle plage Hamagurihama et son petit café :

ile de Goto, nagasaki, visiter le japon
© AL

Prévoyez un stop à la plage de Hamagurihama et profitez d’une pause au café face à la plage.

Accès :

Il existe plusieurs ports sur cette île, un au sud (Narao) et deux au nord. Une navette gratuite assure la liaison entre le sud et le nord à chaque arrivée de ferry. Il est difficile de trouver des informations en ligne sur cette île. Un flyer est disponible dans chaque port.

Comment se déplacer ?

Il est possible de louer une voiture à chaque port ou des vélos électriques dans le village de Nanamego.

Où loger ?

La guesthouse Goto Backpackers est neuve et très agréable. Situation parfaite, non loin de restaurants pour dîner mais surtout à deux plages de la plage Hamagurihama (accessible par un chemin derrière la maison).

Où manger ?

Goûter un plat de Udon à moins de 1000 yens dans le petit restaurant Chikusuitei répertorié au guide Michelin Sasebo-Nagasaki.

Bon séjour !

HM & AL 

Retrouvez toutes nos infos et bons plans en vous abonnant à la Newsletter de Vivre à Tokyo ou en nous suivant sur Facebook et Instagram.

Téléchargez notre carte disponible hors connexion.

Nouveau : Téléchargez tous nos guides :

Laisser un commentaire