Le bus scolaire de 7h48

Un exemple de bus qui rejoint le Lycée Français International de Tokyo le matin et le soir, expat à Tokyo
Un exemple de bus qui rejoint le Lycée Français International de Tokyo le matin et le soir © Vivre à Tokyo

Pour aller au lycée, Manon, 7 ans, prend le bus scolaire organisé par le Lycée Français International de Tokyo.

Retour sur un début de journée parfois animé.

6h35 – le réveil sonne, le compte à rebours commence. Tout d’abord, passer une tête dans la chambre des grands qui vont au lycée tous seuls. Il s’agit de vérifier qu’ils sont bien réveillés. Pour les faire venir,  je prépare une omelette ou un muffin grillé au miel.

A lire également : Tokyo : la carte des supermarchés

A partir du CM2,  il n’ y a plus de bus scolaire donc c’est à pied ou à vélo qu’il faut rejoindre la gare la plus proche.  Quand ils commencent les cours à 8h, les grands partent de la maison à 7h.

7h – Le petit déjeuner (fruit, yaourt, tartines) est prêt et je peux réveiller Manon. A part Xavier, qui préfère un plat salé, nous sommes restés au petit déjeuner occidental. Ensuite le temps de s’habiller (jupe, pantalon, robe aujourd’hui ?), de remplir la gourde (détail important car il peut parfois faire chaud dans le bus et à l’école), d’évoquer le programme de la journée et il est très vite 7h30…Certains matins, un grain de sable vient enrayer la machine et là c’est vite la panique.

Le mardi, il ne faut pas oublier le livre de bibliothèque qui a parfois tendance à disparaître au moment de boucler le cartable.

Le jeudi, ne pas oublier le goûter pour la garderie avant l’activité périscolaire.

7h30 – Je descends chercher le vélo qui est dans le garage au sous-sol pendant que Manon se coiffe.

7h35 – Le cartable dans le panier c’est parti !

7h42 – Ouf, nous voici à l’arrêt de bus dans les temps. Il reste quelques minutes pour échanger avec les autres parents et le bus arrive. Bonne journée les enfants !

De retour à la maison, une tasse de thé est la bienvenue avant d’attaquer la journée.

Les bus scolaires en deux mots :

Ouverts aux enfants de la maternelle et de l’école primaire jusqu’en CM1, les bus scolaires sillonnent la ville de Tokyo. Il vaut tout de même mieux vérifier que votre futur logement se trouve à proximité d’une ligne.

Les lignes sont décrites sur le site du Lycée Français.

En terme de calendrier, pour être sûr d’avoir une place à la rentrée, il est conseillé de préinscrire votre enfant avant le mois de juin car les lignes et leurs arrêts sont définis au début de l’été.

HM

Laisser un commentaire