Le jour où je suis allée aux urgences à Tokyo

aller aux urgences a tokyo, vivre a tokyo, expatriation a tokyo
Avec trois enfants, la probabilité d’aller aux urgences pendant un séjour de deux ou trois ans est forte. Alors comme la semaine dernière,  j’ai du emmener mon fils suite à une chute de vélo, je me suis dit qu’il était important de partager cette expérience et de rappeler quelques réflexes d’urgence. Enfin un petit rappel de vocabulaire est toujours utile. N’hésitez pas à compléter cet article si nécessaire à l’aide des commentaires.

Urgence à Tokyo : Où aller ?

Votre enfant s est blessé ? Il déclenche une otite dans la nuit et soufre de l’oreille ? Voici quelques conseils.

1 – S’il peut se déplacer, vous pouvez aller à l’Hôpital International St Luke. Le personnel parle anglais.

Adresse : Y-1 Akashi-cho, Chuo-ku, Tokyo

Si c’est dans la journée vous pouvez également contacter votre médecin traitant ou aller à la “Tokyo Medical and Clinic” après avoir téléphoné ( cette clinique privée ne prend pas la carte de sécurité sociale japonaise).

Adresse : Mori Building 32, 3-4-30 Shiba koen, Minato ku, Tokyo

A lire également : Commander un taxi à Tokyo, mode d’emploi

2- S’il y a vraiment urgence, contacter immédiatement les pompiers au numéro suivant : 119.

Première étape : Nom et adresse

Lors du coup de téléphone, indiquer votre nom, votre adresse et le type de blessure.

Deuxième étape : Premier diagnostic

Lorsque cela m’est arrivée,  une personnel parlant anglais m’a rappelé pour mieux connaître le diagnostic et commencé à identifier un hôpital susceptible de nous accueillir.

Troisième étape : l’ambulance

Vous repairerez l’arrivée de l’ambulance assez vite à son avertisseur sonore. Ensuite direction l’hôpital qui était disponible pour nous accueillir.

Il est bien à ce moment là d’avoir préparé la carte de sécurité japonaise et la carte de santé de la mairie de votre enfant.

Vocabulaire 1 – les symptômes et le vocabulaire de l’hôpital :

  • Une ambulance : kyukyusha
  • Je voudrais une ambulance : kyukyusha onegaïshimasu (quiou-quiou-sha-onegaï-shimasse)
  • Cela fait très mal : tsuyoi itami
  • Cela saigne : shukketsu
  • Il a de la fièvre : netsu ga aru
  • Mal à la tête : zutsu ga suru
  • Mal au ventre : onaka ga itai
  • Médecin : isha
  • Hôpital d’urgence : kyu kyu byoin

Si vous avez besoin d’un soutien téléphonez à la plateforme téléphonique Himawari Tokyo qui offre un service d’assistance et de traduction gratuit en direct : 03-5285-8181

A l’arrivée à l’hôpital à Tokyo

l'accueil des urgences, vive a tokyo, urgence a tokyo, expatriation a tokyo
L’accueil des urgences © Vivre à Tokyo

Lorsque vous aurez donné vos documents, l’établissement fabriquera une carte au nom de l’enfant. Bien la conserver, elle sera utile en cas de rendez vous suivant ( voir plus loin).

Le premier diagnostic se fait en général assez vite et les hôpitaux sont plutôt bien équipés. Il est suivi des soins. A ce stade, on a tendance à se dire que c’est bientôt la fin mais pourtant c’est à ce moment là qu’il faut s’armer de patience. En effet il faut encore attendre une ordonnance et payer. Le médecin ne délivre pas de médicaments directement. Il faut souvent se rendre dans la pharmacie de l’hôpital ou à proximité.

A la pharmacie les médicaments sont préparés à la carte, ce qui peut prendre un peu de temps.

Le médecin des urgences demande souvent de revenir à l’hôpital le lendemain pour consulter un spécialiste. Par exemple dans le cas de l’otite, les urgences n’avaient délivré des antibiotiques que pour deux jours.

A savoir : lors du rendez-vous du lendemain, sachez que si vous demandez un certificat médical,  il vous sera facturé.

A lire également : Allons chez le médecin à Tokyo

Vocabulaire 2- les soins basiques

  • une piqure : chusha
  • une anesthésie : masui
  • une transfusion sanguine : yuketsu
  • une radio : X Ray
HM
1 Commentaire
  • Thoër

    Article très important et indispensable à avoir pas loin de soit à tout moment. Maman de quatre enfants il pourrait moi aussi certainement m’arriver quelque chose et c’est tellement important et nécessaire d’avoir ces informations si utiles en cas d’urgence. Merci merci vivre à Tokyo!!

Laisser un commentaire