Exposition Jiro Taniguchi au Setagaya Literary Museum : magnifique !

Venise par Jiro Taniguchi au Setagaya Literary Museum

Si vous connaissez le mangaka Jiro Taniguchi et appréciez son oeuvre, nous vous conseillons vivement l’exposition qui lui est consacrée au Setagaya Literary Museum jusqu’au 27 février prochain. L’exposition est entièrement en japonais, mais les planches sont superbes, aussi bien celles en noir et blanc dont on peut admirer la finesse des traits que les magnifiques peintures colorées de Venise entre autres.

Plongée dans les oeuvres de ce grand maître

Jiro Taniguchi (1947-2017) se passionne pour les mangas depuis l’enfance, adore dessiné et fait tout naturellement carrière dans ce monde passionnant mais difficile. Il découvre au début des années 70 la bande dessinée occidentale qui sera une grande source d’inspiration. Sa renommée a largement dépassé les frontières du Japon et les Occidentaux apprécient son oeuvre depuis de nombreuses années.

Planche de L'homme qui marche de Jiro Taniguchi, exposition Setagaya Literary Museum
L’homme qui marche © Vivre à Tokyo

Les mangas de Taniguchi sont très variés et chacun pourra, en fonction de sa sensibilité, trouver ceux qui le passionneront. La nourriture dans le célèbre Gourmet solitaire, les promenades méditatives avec L’homme qui marche, le milieu intellectuel de l’ère Meiji dans Au temps de Botchan, ou des souvenirs plus intimes avec Quartier lointain et Le journal de mon père.

Mais Taniguchi c’est également des mangas policiers excellents (Trouble is my business), ou de superbes livres sur l’alpinisme avec entre autres Le sommet des dieux récemment adapté en film d’animation. La nature est également un thème qui lui fut cher, avec un merveilleux livre à mettre entre toutes les mains, même des enfants, La montagne magique (un petit garçon qui fait la rencontre d’une créature extraordinaire, la salamandre géante du Japon), et son dernier livre qui plonge le lecteur au coeur d’une forêt merveilleuse, La forêt millénaire.

Et pour ceux qui ont aimé le roman Les années douces de Hiromi Kawakami, il en a fait une version manga belle et délicate.

Il est également possible de découvrir des oeuvres qui vous plongent dans de fabuleux décors occidentaux, en particulier ses dessins du musée du Louvre qui sont vraiment impressionnants dans Les Gardiens du Louvre ou encore ses peintures de Venise qui sont merveilleuses !

A lire également :

Une exposition immersive

L’exposition permet de « plonger » dans toute la richesse de l’oeuvre de Taniguchi.

Grands formats, planches originales, peintures. Les différents supports permettent de découvrir ou redécouvrir son travail, de se remémorer des souvenirs de lecture, de s’émouvoir sur des planches particulièrement touchantes (on pense au chien en fin de vie que le mangaka a dessiné avec tout l’amour qu’il lui portait), des scènes d’action, des décors grandioses.

Le gourmet solitaire de Jiro Taniguchi au Setagaya Literary Museum
Le gourmet solitaire © Vivre à Tokyo

On passe de scènes de boxe ou de tirs à des scènes plus intimistes, on marche avec l’homme qui marche, on se régale avec le gourmet solitaire.

On découvre également un impressionnant bestiaire, ours, chiens, chats, panthères, loups et autres animaux familiers ou exotiques.

On regarde des scènes de la vie quotidienne, on admire sa façon de croquer les visages, les regards, les postures d’un enfant, d’un vieillard.

En sortant de cette exposition, on a l’impression d’avoir vécu plusieurs vies, d’avoir voyagé dans l’espace et dans le temps. Un vrai bonheur !

Bonus : boutique, koï et prunier … et une bonne adresse de sushi

N’oubliez pas de faire un tour à la boutique où vous trouverez ses livres en japonais, mais également de belles cartes, cahiers, et même rouleau de wahitape avec le gourmet solitaire et ses plats préférés, ou avec des dessins d’animaux qu’il dessinait divinement bien !

Setagaya Literary Museum
Prunier et koï devant le musée © Vivre à Tokyo

Le musée donne sur un petit bout de jardin japonais avec canal à carpes koï et prunier en fleur actuellement. 

Kawashima Yatakara Sushi
Sashimi de saba au Kawashuma Yatakara Sushi © Vivre à Tokyo

En retournant vers la gare de Roka-Kôen, nous vous conseillons de déjeuner dans un petit restaurant aux délicieux sushi et sashimi,  Kawashima Yatakara Sushi. Installez-vous au comptoir et dégustez de délicieux sushi et sashimi préparés sous vos yeux par le chef !

Informations pratiques

L’exposition se tient jusqu’au 27 février 2022 au Setagaya Literary Museum. La gare la plus proche est celle de Roka-Kôen sur la Keiô Line. Les horaires sont 10h00- 18h00, tous les jours sauf le lundi. Les tarifs sont de 900 yens pour les adultes, 600 yens pour les plus de 65 ans, les étudiants à l’université et les lycées,  300 yens pour les élèves du primaire et du collège.

Vous trouverez toutes les informations sur le site du musée.

Bonne découverte !

AM

Retrouvez toutes nos infos et bons plans en vous abonnant à la Newsletter de Vivre à Tokyo ou en nous suivant sur Facebook et Instagram.

Nouveau : Téléchargez tous nos guides :

Astuce: Commandez votre pocket wifi

 

Laisser un commentaire