Explorer le Japon avec Sébastien Lemoine : expérience du terroir au programme

visite guidée au japon, japon autrepent, territoire, vivre a tokyo
© Passerelle-s

Vous avez déjà exploré le Japon mais vous souhaitez aller au delà, en faire l’expériences de manière insolite avec des rencontres locales. Vous n’avez pas encore exploré le Japon ? Dans les deux cas, laissez vous guider par Sébastien Lemoine pour découvrir le Japon en profondeur.

Le guide : Sébastien Lemoine

© Passerelle-s

D’origine normande, Sébastien a découvert le Japon lors d’un premier long voyage en 1987, un choc culturel devenu coup de coeur. Après une carrière bancaire à l’international, Sébastien a pris un virage professionnel en 2013, développant un projet autour de sa passion: partager le Japon qu’il aime, notamment sa gastronomie, son saké et ses habitants. Il se définit aujourd’hui comme consultant, producteur d’évènements et d’expériences, routeur et guide culturel, activités regroupées au sein de sa société Passerelle KK.

Le Principe des circuits

Sébastien vous propose de vous accompagner en amont du séjour pour vous aider à le planifier puis sur place de tirer le maximum du lieu. Il s’agira également de vous guider et d’optimiser les déplacements, de vous entraîner éventuellement chez les gardiens de certaines traditions culinaires et enfin de partager ses connaissances sur le contexte spirituel et historique des territoires explorés.

Voici trois circuits détaillés. Si vous avez une autre idée, n’hésitez pas à contacter Sébastien à l’aide du formulaire ci dessous.

Tarif : à partir de 60000 yens / jour /groupe ( préparation et accompagnement pour 1 à 10 personnes; +TVA )

Ne sont pas compris : les transports, les repas, les hébergements, les activités.

Passerelle KK n’assure pas toutes les prestations d’une agence de voyage et travaille en partenariat avec des agences locales ou étrangères lorsque nécessaire.

Circuit familial au Lac  Suwa, culture et Epicure

visite guidée au japon, japon autrepent, territoire, vivre a tokyo
© Passerelle-s

L’industrie horlogère japonaise est née à Nagano auprès du Lac Suwa, grâce à son eau limpide,  et son air pur et sec (720 m. d’altitude). Aujourd’hui on trouve encore les centres de recherche de certains fabricants d’instruments de précision.

Ces conditions en faisaient depuis longtemps un terroir magnifique pour le Saké et le Miso, mais aussi  le Kanten en hiver (Agar- agar) et la pomme plus récemment.

La ville de Shimo-Suwa, gratifiée de nombreux onsen, s’est développée au carrefour de deux grandes routes commerciales historiques: la Nakasendo et la Koshukaido, mais la région était habitée depuis les premiers hommes au Japon, qui y pratiquaient la chasse et la cueillette. Y est née une culture, notamment spirituelle, extrêmement riche avec parmi les plus beaux sanctuaires du Japon et les plus extravagantes Matsuri.  En-dehors de ces périodes de Matsuri, le cœur historique de Shimo Suwa est un village calme qui a gardé une ambiance traditionnelle, on peut se croire revenu au XIXème siècle.

Activités

Les ressources de cette région sont nombreuses :  visites des maisons de Saké ou de Miso,  découvertes de sanctuaires et de temples, participation à certaines activités  comme le zazen, l’écriture de sutra, une cérémonie du thé. La région regorge également de destinations à explorer en voiture ou à vélo (traditionnel ou VTC électrique à forte autonomie) : tour du Lac et boucles historiques (Nakasendo), activités nautiques (baignade et voile), excursions sur les hauts plateaux d’herbes et de fleurs de Kirigamine , vélo de descente un peu plus loin etc.

Accès

Cette destination est accessible en train ( 2h30) ou en voiture ( 200 km d’autoroute).

Logement sur place

Sur place, les familles peuvent loger dans des onsen ryokans traditionnels (Gingetsu par exemple), pour un budget d’environ 17,000 yens par jour par personne (avec 2 repas compris).

Si vous souhaitez programmer ce circuit ou  vous renseigner auprès de Sébastien, veuillez compléter le formulaire ci dessous.

Les chemins de Kumano (Kumano Kodo)

visite guidée au japon, japon autrepent, territoire, vivre a tokyo
© Passerelle-s

Jumelés avec ceux de Saint-Jacques de Compostelle, les chemins de Kumano attirent les pèlerins depuis 1300 ans. De nombreux Empereurs retirés de l’Epoque Heian ont fait le voyage de multiples fois, et on y croise parfois au gré du hasard des Yamabushi (moines ermites) dans leur vêtement traditionnel, témoignant de l’importance de ces lieux reculés hautement spirituels. Aujourd’hui, on ressent encore une vraie émotion au bout de la route, récompensant les efforts fournis.

Suivant les lignes de crête des montagnes au Sud de la Péninsule de Kii (Préfecture de Wakayama essentiellement), ces chemins nous plongent dans une magnifique nature, et la marche est rythmée par les sanctuaires, autels, stèles ou simples terrasses vestiges de constructions anciennes. A la différence de la Haute-montagne, il est aisé d’adapter le programme aux efforts qu’on souhaite fournir.

Activités

visite guidée au japon, japon autrepent, territoire, vivre a tokyo
© Passerelle-s

Il est courant de programmer des blocs de 3 journées de marche (2 nuitées). On peut facilement ajuster la durée en ajoutant ou retranchant des étapes, mais aussi  en programmant des activités complémentaires comme le kayak ou le rafting sur des cours d’eau extrêmement sauvages… ou bien le farniente au Onsen. Les côtes de Wakayama sont aussi connues pour leurs plages.

Logement sur place

Les nuitées le long du parcours se déroulent dans les vallées. Elles peuvent se faire dans un Minshuku (maison d’hôte) ou Ryokan familiaux (12,000~20,000 yens par nuitée avec 2 repas) souvent alimentés par une source chaude de Onsen.

A lire également : Ryokan au Japon, photos et mode d’emploi

  Accès et transport sur place

Les accès ne sont pas trop difficiles lorsque JAL vole vers Nanki Shirahama; alternativement, le train depuis Tokyo mettra environ 5 heures (25~35,000 yens AR). Suivant le type de parcours, une location de voiture ou bien des transferts par taxi sont une solution pratique.

A lire également : A la découverte de Kumano Kodo et Koya San

Si vous souhaitez programmer ce circuit ou  vous renseigner auprès de Sébastien, veuillez compléter le formulaire ci dessous.

Le chemin de Nakasendo : Canoë, marche ou vélo

visite guidée au japon, japon autrepent, territoire, vivre a tokyo
© Passerelle-s

Le Nakasendo fut une voie de transport terrestre majeure entre Kyoto et Edo par l’intérieur des terres, qui vit passer d’innombrables processions de Daimyos (seigneurs de fiefs régionaux ) et leurs gens dans le système féodal shogunal, mais aussi de marchands et voyageurs ordinaires. Longue de 500km, elle avait été en grande partie tracée au 8ème siècle, mais connut son apogée durant l’Epoque Edo.

Les voyageurs passaient de relais de poste en relais de poste (Juku). Nombre d’entre eux révèlent toujours des ensembles bien conservés qui vous replongent dans un passé lointain. Aujourd’hui les sections les plus charmantes suivent des routes secondaires, des chemins forestiers ou campagnards, et restent parfois pavées de larges pierres plates, passant entre des tumuli qui marquaient les distances.

Activités

visite guidée au japon, japon autrepent, territoire, vivre a tokyo
© Passerelle-s

Les dénivelés sont peu importants. Il est bien sûr recommandé de parcourir ces routes à pied, mais tout autant de s’en écarter pour profiter du riche patrimoine de ces campagnes et aller à la rencontre des locaux (producteurs de saké, de thé, de miso …). Ces boucles peuvent se faire en voiture, mais aussi à vélo (adultes ou enfants d’une taille > 150cm).

Pour une journée plus rafraîchissante, une descente de la rivière Kiso en canoé peut être organisée. Celle-ci était une artère commerciale essentielle pour  transporter le bois, principale richesse du Clan Owari. On peut encore notamment visiter la forêt sacrée qui fournit le grand sanctuaire d‘Ise, fermée au public sauf autorisation.

Logement sur place

Les options de diners très gastronomiques sont nombreuses,  et les hébergements confortables: Ryokan traditionnel au cœur d’un Juku (il est possible de dormir dans une maison individuelle d’Epoque Edo, presque pas altérée), relais de montagne bénéficiant d’un Onsen, Minshuku (maison d’hôte) plus économique mais non moins charmante par son environnement de rizières.

Accès

Les points de départ et d’arrivée sont facilement accessibles en voiture (320 km) ou en train (3h30, 24,000 yens AR).

Si vous souhaitez programmer ce circuit ou  vous renseigner auprès de Sébastien, veuillez compléter le formulaire ci dessous.

Bonne découverte !

    Formulaire de contact

    Laisser un commentaire